12 février 2017 – 739

MERCREDI.

Éphéméride. “8 février [1857]

Une jeune fille, Blanche, a eu la plus fraîche, la plus fine et la plus poétique idée. Elle a eu un reliquaire de gants, les gants qu’elle portait quand elle a donné la main à une personne qu’elle aimait.

Louis me dit :

“Je suis en train de découvrir des documents sur Boucher.

– Ah ! Comment ?

– Par sa petite-fille.

– Tu la connais ?

– Non, c’est chez Mme Dailly… J’ai rencontré un médecin qui la soigne pour des maladies, tu sais… et à qui elle a donné deux pastels de Boucher, trouvés dans la maison où il est mort, à Château-Thierry… C’est une femme galante.”

La petite fille de Boucher putain ! Comme c’était dans le sang !” (Edmond et Jules de Goncourt, Journal : Mémoires de la vie littéraire)

Jeux de mémoire. Un jeune homme que je croise régulièrement en montant au boulot. Il emmène deux petits garçons à l’école, peut-être ses enfants. On se salue, on se connaît, je l’ai eu en classe il y a des années mais j’ai oublié son nom – j’ai beau chercher à chaque fois, je ne le retrouve pas. Aujourd’hui, pour mettre fin à ces interrogations, je l’arrête et m’excuse d’avoir à lui demander comment il s’appelle. “Jérémie Untel”, décline-t-il. Puis il ajoute : “Vous êtes un prof que je n’oublierai jamais, M. Didion”. Je n’ai pas osé le questionner sur la raison de cette persistance dans sa mémoire, j’aime mieux ne pas la connaître. Les professeurs dont je me souviens ne sont pas forcément ceux que j’ai portés dans mon cœur et mieux vaut, dans ce métier, cultiver l’insignifiance. Tout le monde n’a pas la prétention d’être ou d’avoir un “de ces profs qui portent les élèves, changent le cours d’une vie, révèlent des vocations” (portrait de Mme Brigitte Macron, L’Obs n° 2704, 1er septembre 2016).

Lecture. Londres après minuit (Londres después de medianoche, Augusto Cruz, 2012 pour l’édition originale, Christian Bourgois, 2015 pour la traduction française, traduit de l’espagnol par André Gabastou, rééd. Gallimard, coll. Folio n° 6225, 2016; 448 p., 8,20 €).

Un ancien agent du FBI est embauché par un riche collectionneur. Celui-ci est à la recherche d’un film introuvable, une copie de Londres après minuit tourné par Tod Browning en 1927. La première partie du roman raconte la quête de ce Graal. C’est une exploration passionnante au cœur d’un monde perdu, celui du cinéma muet et de ses vestiges : studios désaffectés, greniers poussiéreux, vieilles malles abandonnées, bobines oubliées, acteurs et actrices survivants à la mémoire vacillante… Peu à peu, la réalité s’efface au profit d’un univers de moins en moins  logique, de plus en plus pénétré par le rêve. L’imagination débridée d’Augusto Cruz fait merveille dans la création de cette ambiance fantastique mais l’exercice est trop long, presque trop riche, et devient fatigant. Le retour à la réalité, dans les dernières pages, est bienvenu mais tardif : l’intérêt s’est émoussé et ne parvient pas à renaître.

Curiosité physique. “N’ayant pas de réponse après douze sonneries, je retournai à ma table et mordis deux fois le sandwich. Les glaçons de la citronnade ayant fondu, le niveau de la boisson avait tellement monté qu’elle débordait.”

VENDREDI.

Football. SA Spinalien – Belfort 0 – 1.

Le cabinet de curiosités du notulographe. Note (avec coquille) de Mme Penelope Fillon, alias Pauline Camille, Revue des Deux Mondes, septembre 2012, bibliothèque de l’auteur.

739

SAMEDI.

Films vus. Arrêtez-moi là (Gilles Bannier, France, 2015)

Un grand seigneur (Gilles Grangier & Georges Lautner, France, 1965)

Je suis un soldat (Laurent Larivière, France – Belgique, 2015)

Tout ça… pour ça ! (Claude Lelouch, France – Canada, 1993)

  Les Tuche 2 : Le Rêve américain (Olivier Baroux, France, 2016)

  Lucrèce Borgia (Abel Gance, France, 1935).

              Invent’Hair, bilan d’étape. Bilan établi au stade de 3300 salons, atteint le 15 octobre 2016.

Bilan géographique.        

Classement général par pays.

  1. France : 2823 (+ 66)
  2. Espagne : 153 (+ 6)
  3. Royaume-Uni : 52 (=)
  4. États-Unis : 45 (+ 16)
  5. Belgique : 29 (+ 4)
  6. Italie : 24 (=)
  7. Portugal : 20 (=)
  8. Suisse : 19 (=)

“. Canada : 19 (=)

10. Maroc : 15 (=)

Pas de changement en tête de classement mais on notera la belle progression du Japon, désormais 13e, qui gagne 7 salons et 4 places.

Classement général par régions (France).

  1. Rhône-Alpes : 564 (+ 26)
  2. Île-de-France : 428 (+ 15)
  3. Languedoc-Roussillon : 253 (+ 5)
  4. Lorraine : 222 (+ 1)
  5. Provence-Alpes-Côte-d’Azur : 202 (+ 9)
  6. Midi-Pyrénées : 170 (=)
  7. Bourgogne : 112 (+ 1)
  8. Pays de la Loire : 104 (+ 2)
  9. Bretagne : 100 (+ 1)
  10. Centre : 92 (+ 1)

Positions inchangées sur  toute l’étendue du classement.

Classement général par départements (France).

  1. Seine (Paris) : 347 (+ 15)
  2. Rhône : 299 (+ 24)
  3. Vosges : 136 (=)
  4. Loire-Atlantique : 81 (+ 2)
  5. Loire : 79 (=)

“. Pyrénées-Orientales : 79 (+ 2)

  1. Alpes-Maritimes : 70 (=)
  2. Saône-et-Loire : 68 (=)

“. Meurthe-et-Moselle : 68 (+ 1)

  1. Hérault : 66 (+ 2)

Une place de mieux pour les Pyrénées-Orientales et la Meurthe-et-Moselle. Plus bas dans le classement, les changements sont plus significatifs : le département de Vaucluse (46, + 7) passe de la 17e à la 13e place, la Haute-Marne (17) gagne 4 salons et passe de la 59e à la 46e place.

Classement général par communes.

  1. Paris : 347 (+ 15)
  2. Lyon : 136 (+ 4)
  3. Barcelone : 53 (=)

“. Nantes : 53 (+ 1)

  1. Nancy : 38 (=)
  2. Épinal 35 (=)
  3. Nice : 33 (=)
  4. Villeurbanne 24 (=)
  5. Perpignan : 18 (=)
  6. Roanne : 17 (=)

“.  Strasbourg : 17 (=)

Nantes rejoint Barcelone sur le podium. Deux métropoles font une entrée remarquée, San Francisco à la 20e place avec 11 salons et Tokyo à la 49e avec 7 salons.

Bilan humain.

  1. Marc-Gabriel Malfant : 1211 (+ 41)
  2. Philippe Didion : 307 (=)
  3. Pierre Cohen-Hadria : 224 (+ 1)
  4. François Golfier : 142 (+ 1)
  5. Jean-Christophe Soum-Fontez : 129 (+ 4)
  6. Hervé Bertin : 108 (=)
  7. Jean-Damien Poncet : 92 (+ 10)
  8. Sylvie Mura : 81 (+ 3)
  9. Benoît Howson : 65 (=)
  10. Christophe Hubert 61 (+ 1)

Marc-Gabriel Malfant a repris du service et augmenté son avance en tête d’un top 10 inchangé. Désormais classés respectivement 22e, 24e et 27e, Noémie Fiore (20 photos, + 16), J.-F. Fournié (19, + 7) et Yannick Séité (16, + 7) enregistrent les plus belles progressions de la période.

Étude de cas. Écriture inversée.

739-2  739-3

Nantes (Loire-Inférieure), photo de Bernard Bretonnière, 6 octobre 2015 / Castelnaudary (Aude), photo d’Étienne Roba, 27 mai 2014

739-4

Lyon (Rhône), photo de Marc-Gabriel Malfant, 4 février 2016

739-5

Lourinha (Portugal), photo de Marc-Gabriel Malfant, 11 juillet 2014

              Poil ethnographie.

739-1  739-6

Musée de l’Homme, Paris (Seine), photos de l’auteur, 23 décembre 2015

Bon dimanche,

Philippe DIDION

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s