2 avril 2017 – 745

LUNDI.

           Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Abdelmalek Sayad, La Double Absence, Points, 2014.

Lecture. La Dame de Zagreb (The Lady from Zagreb, Philip Kerr, Quercus, Londres, 2015 pour l’édition originale, Le Masque, 2015 pour la traduction française, rééd. LGF, coll. Le Livre de poche policier n° 34383, 2017, traduit de l’anglais par Philippe Bonnet; 576 p., 8,10 €).

 Après l’épisode raté des Ombres de Katyn, on croyait Philip Kerr incapable de donner un second souffle à Bernie Gunther, son personnage de détective opérant dans l’Allemagne nazie. Le onzième tome de ses aventures vient contredire cette crainte et d’une telle manière qu’on peut penser être en présence d’un des meilleurs titres de la série. Gunther, envoyé par Goebbels sur les traces d’une actrice de cinéma dont il s’est entiché, navigue entre Berlin, Zagreb et Zurich. Toujours impeccablement documenté, mêlant personnages historiques et personnages fictifs, Philip Kerr nous en apprend beaucoup sur les relations entres Serbes et Croates (éclairant ainsi des événements beaucoup plus récents) et sur la situation de la Suisse, un temps menacée d’une invasion allemande. Deux doigts de romance, une pincée d’enquête policière pour agrémenter le tout et voilà le travail : un récit captivant, d’une fluidité surprenante au vu de la complexité du contexte et des intrigues présentées.

MERCREDI.

                  Éphéméride. « 29 mars [1932].

“Comme Aba, Juba est une grande ville de la S.H.U.N. Un énorme réservoir d’essence se profile, pas loin des bureaux de la société. En dehors de cela, il y a les bâtiments administratifs, les boutiques, les quartiers indigènes, les cases d’Européens à toit de chaume, tout cela très propre et très rustique.

Autour des factoreries, femmes et fillettes tondues, noires comme la suie, drapées dans de romantiques tissus noirs comme leur peau, qui leur donnent l’allure de brigands calabrais. Elles sont très grandes, très élancées. Lorsqu’elles marchent on aperçoit par les côtés leur cache-sexe brunâtre, orné de blanc sur les bords. Il y a aussi quelques individus à type sémite, en robe blanche et turban, ainsi que des “effendi” en complet européen et tarbouch.

Cela me rappelle un peu Le Caire, avec l’élément nègre en plus.

Vers le soir, trois avions militaires arrivent, dont l’un transporte le roi des Belges.

Juste derrière, l’avion postal qui nous apporte du courrier. Une lettre de K… m’apprend que la Bourse est remontée après l’élection d’Hindenburg, redescendue après le suicide du roi des allumettes. Le procès Aragon a été cause d’une nouvelle scission dans le groupe surréaliste. Picasso a fait des tableaux merveilleux. » (Michel Leiris, L’Afrique fantôme)

Lecture. Au bonheur des fautes : Confessions d’une dompteuse de mots (Muriel Gilbert, Vuibert, 2017; 256 p., 17,90 €).

 Compte rendu à rédiger pour Histoires littéraires.

JEUDI.

      Lecture. Chronique (Saint-John Perse, Gallimard, 1960, rééd. in “Œuvres complètes”, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade n° 240, 1972; 1428 p., 56 €).

VENDREDI.

Football. SA Spinalien – Marseille Consolat 2 – 4.

Le cabinet de curiosités du notulographe. Boulangerie indolore à Lyon (Rhône), photo de Marc-Gabriel Malfant, novembre 2015.

745 (1)  745 (2)

SAMEDI.

              Films vus pendant la semaine. Fidelio, l’odyssée d’Alice (Lucie Borleteau, France, 2014)

                                                               Chocolat (Roschdy Zem, France, 2016)

                                                               There Will Be Blood (Paul Thomas Anderson, E.-U., 2007)

                                                               Louis-Ferdinand Céline (Emmanuel Bourdieu, France – Belgique, 2016)

                                                               Oublie-moi (Noémie Lvovsky, France, 1994)

                                                               Ave César (Hail, Caesar !, Ethan & Joel Coen, R.-U. – E.-U. – Japon, 2016).

L’Invent’Hair perd ses poils.

745 (3)  745 (4)

Neuves-Maisons (Meurthe-et-Moselle), photo de François Golfier, 8 octobre 2010 / Nice (Alpes-Maritimes), photo de Marc-Gabriel Malfant, 7 décembre 2013

              IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 1er mai 2015. 147 km. (28644 km).

745 (6)

6757 habitants

   La pluie battante m’empêche de travailler sur le motif. Je prends les photos nécessaires du monument qui se trouve sur les hauteurs de la ville. Lui-même est assez élevé et montre comme motif principal deux Poilus de pierre qui se donnent la main devant une allégorie féminine porteuse de glaive. Le Poilu de gauche porte un fusil, celui de droite serre dans sa main une grenade, on devine qu’il en a d’autres en réserve dans les sacs qui sont accrochés à ses épaules. Autour de la composition, une grille métallique noire avec deux Croix de Guerre de chaque côté du portillon. Au pied de la stèle restent les lettres de l’inscription “Hommage des parents à leurs morts” qui devait accompagner une marque de souvenir qui a disparu.

745 (5)

   Face :

La ville de Neufchâteau

A ses enfants

Morts pour la France

1914-1918

   Plaques ajoutées :

La ville de Neufchâteau

A la mémoire des Français d’outre-mer

Morts pour la France

4 noms

Aux combattants A.F.N.

Morts pour la France

   Droite : noms d’ABECK Fernand à DES PIEUX Lionel. Sur le socle :

VERDUN

LA MARNE

GD COURONNE

LA CHAMPAGNE

   Dos : noms de PORLIOD Marc à HENNEQUIN Brice. Sur le socle, la liste des victimes de 39-45.

   Gauche : noms de GRANGIER Marius à POPU-EDYE Henri. Sur le socle :

LA SOMME

CHEMIN DES DAMES

MONTDIDIER

MACEDOINE

LE RHIN

             Poil et plume. “Tout le long de la Perspective il y a des queues devant les épiceries, des queues devant les brasseries, des queues aux portes des cinémas et, peut-être parce que c’est demain un 18, jour de congé, des queues devant les coiffeurs. En collant le front aux glaces, je vois ce que les femmes d’ici cachent si bien sous le mouchoir blanc ou rouge. Des cheveux généralement blonds, généralement courts, et qu’elles font onduler, comme partout.” (Florence et Élie Halévy, Six jours en URSS)

Bon dimanche,

Philippe DIDION

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s