25 novembre 2018 – 816

MARDI.

Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Irvin Yalom, Le Problème Spinoza, Le Livre de poche, 2014.

MERCREDI.

Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Harlan Coben, Tu me manques, Pocket, 2016.

Lecture. Le Publicateur du Collège de ‘Pataphysique. Viridis Candela, 9e série, n° 15 (15 mars 2018, 80 p., 15 €).

“Mélanges offerts au Sme Paul Gayot”

Éphéméride. “21 novembre [1900]

Monsieur Vernet. Il a lui-même poussé sa femme vers Henri. Au deuxième acte, une vraie douleur. Il dit à Henri de s’éloigner, mais il est trop tard. Au troisième acte, tout se sait. Fin tragique de Mme Vernet.

Moi, moi, pas enthousiaste ? Quelques notes de musique, le bruit d’une eau courante, le vent dans les feuilles, et voilà mon pauvre cœur qui déborde de larmes, de vraies larmes, oui, oui !

Les adieux d’Henri et de Mme Vernet. Trop tard, car M. Vernet les surprend. D’abord, il les a soupçonnés; maintenant, il est sûr.

Pauline est musicienne. En l’entendant jouer, Henri pleure. L’âme d’un piano n’est pas méchante. Henri à Pauline :

– Je suis un raté comme vous. J’entends le piano sous vos doigts, et je voudrais être un grand musicien, etc. Je ne suis rien, et je ne serai jamais rien.

J’attends, pour travailler, que mon sujet me travaille.

Je regarde un camelot poser sur une table de café un petit cochon gonflé d’air et transparent, qui se dégonfle en criant, s’aplatit, et se couche sur le côté.

Voilà bien mes enthousiasmes, en moins long.” (Jules Renard, Journal)

JEUDI.

Lecture. Lourdes, lentes… (André Hardellet, éditions Jean-Jacques Pauvert, 1969, rééd. Gallimard, coll. L’Imaginaire n° 317, 1994; 140 p., s.p.m.).

En 2005, je participais à mon premier Colloque des Invalides. Le thème traité était celui de la censure, abordé, c’était la marque des Invalides, de façon plaisante. J’étais trop novice pour oser prendre la parole mais je me souviens que j’avais sans cesse à l’esprit le nom d’André Hardellet, pour qui la censure avait été tout sauf plaisante, à l’occasion de la sortie de Lourdes, lentes… Hardellet avait été condamné pour complicité d’outrages aux bonnes mœurs, et ce en dépit de la défense de Me Paul Lombard, du témoignage de Julien Gracq, de la pétition initiée par René Fallet et du soutien de figures comme Pierre Seghers, Hubert Juin, François Caradec ou Jean-Louis Bory. On est même allé jusqu’à dire que l’affaire l’avait tué, au sens propre, ce qui est exagéré mais le fait est qu’elle a gâché les derniers moments de sa vie. La lecture de Lourdes, lentes… montre à quel point les juges s’étaient montrés obtus et imperméables à toute sensibilité littéraire en prononçant leur condamnation. C’est un livre rempli de poésie, d’onirisme, de nostalgie de l’enfance, d’une grande beauté et d’une grande sensibilité. Certes, c’est de la poésie avec du poil autour, dira le soudard, mais l’érotisme qui le traverse n’a rien de malsain ni d’outrageant. Lourdes, lentes…, écrivait Jean-Louis Bory à son auteur, est “un texte admirable, débordant de vie, de générosité, d’amour, de chaleur, de santé.”

VENDREDI.

Lecture. Une aventure d’Arsène Lupin (Maurice Leblanc, 1911, rééd. in « Les Aventures extraordinaires d’Arsène Lupin » vol. 1, Omnibus 2004, 1216 p., 23 €).

Théâtre.

Le cabinet de curiosités du notulographe. Problèmes d’accent.

816 (2)-min  816 (1c)-min

Épinal (Vosges), 29 octobre 2015 / Longemer (Vosges), 12 avril 2017, photos de l’auteur

SAMEDI.

Football. SA Épinal – Belfort 0 – 2.

Films vus. Persepolis (Vincent Paronnaud & Marjane Satrapi, France – É.-U., 2007)

L’Affaire Marcorelle (Serge Le Péron, France, 2000)

Mary (Gifted, Marc Webb, É.-U., 2017)

Fahrenheit 451 (Ramin Bahrani, É.-U., 2018)

Madame (Amanda Sthers, France, 2017)

L’Arbre de vie (Raintree County, Edward Dmytryk, É.-U., 1957)

Crash test Aglaé (Éric Gravel, France, 2017).

   L’Invent’Hair perd ses poils.

816 (4)-min  816 (3)-min

Toulouse (Haute-Garonne), photo de Clotilde Eav, 16 mars 2011 / Antibes (Alpes-Maritimes), photo de l’auteur, 6 mai 2011

IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 23 avril 2017. 71 km. (32637 km).

816 (2c)-min

58 habitants

   Pas de monument extérieur visible mais l’église, une église de poche, est ouverte. Une plaque de marbre est accrochée sur le mur de gauche.

816 (1)-min

Pro Patria

1914-1919

Abel CLEMENT Lorraine 1914

Paul LOMBARD Somme « 

Adrien BLOC Lorraine « 

Émile CHAPELLE Lorraine 1915

Émile ANTOINE Verdun 1916

Célestin LACROIX Verdun « 

Auguste ANTOINE Vitry-le-Fçois 1919

Jean-Marie LANTERNE Algérie 1956

Credo in resurrectionem

et vitam æternam

             Poil et plume. “Machinalement, elle ouvrit son sac et prit son peigne. Elle portait les cheveux courts, rareté encore à Dublin, mode nouvelle. S’examinant dans la glace au-dessus du lavabo, elle se plut. Et se trouva dangereusement belle. Elle passait son peigne dans ses cheveux, lentement, posément. Le léger grattis des dents d’écaille sur la peau de son crâne, suivi de la douce ondulation des boucles, la faisait très très agréablement frémir. Elle fixait ses yeux comme pour s’hypnotiser.” (Raymond Queneau, On est toujours trop bon avec les femmes)

Bon dimanche,

Philippe DIDION

Publicités

18 novembre 2018 – 815

LUNDI.

En direct de l’IPAD. « Pas d’église, pas de cimetière, pas de monument aux morts visible. Pour un numéro publié un 11 novembre, ce n’est pas fort », écrivait-on dans le dernier numéro. “T’es viré”, me lance un notulien canal Robespierre. Mais l’IPAD must go on, je ravale ma déception et prends la route de Rouvres-en-Xaintois pour le nourrir. Route qui passe par Ramecourt, où, miracle du 11 novembre, le monument est cette fois bien visible, grâce aux drapeaux, aux bougies et aux fleurs qui le décorent. C’est une petite niche, au bord de la route principale, difficile à repérer en temps normal. Le mal est réparé. Moralité : pour être sûr de ne rien rater, il aurait fallu ne pratiquer l’IPAD que les 11 novembre, ce qui m’aurait donné du grain à moudre pendant un peu plus de 500 ans.

PB110600-min

MARDI.

La vie en jaune. En déambulant ces jours-ci, je m’aperçois qu’un grand nombre de conducteurs ont placé en évidence leur gilet de sécurité sur le tableau de bord de leur véhicule, en préparation d’une action de protestation prévue pour la fin de semaine. Je n’ai pas l’intention de prendre part à celle-ci mais quand bien même l’aurais-je, je n’exposerais pas ainsi mon gilet jaune. Je n’oserais même pas l’enfiler en cas d’accident, préférant périr écrasé plutôt que de le voir souillé – raison pour laquelle, d’ailleurs, je le garde at home. Il s’agit en effet d’une pièce de collection, la pièce majeure, et même unique, de ma collection de gilets jaunes, obtenue à grand renfort d’achat et de mastication d’une variété de camembert.

815-min

MERCREDI.

  Éphéméride. Paul Verlaine à Edmond Lepelletier

“Rethel, mercredi 14 novembre [1877]

[…] Tu m’écriras au Collège Notre-Dame, Rethel (Ardennes) et ne communiqueras mon adresse à personne.

Ma famille, M. Istace et Nouveau sont les seuls à Paris à connaître mon actuelle Thébaïde. Donc, motus, même aux anciens camarades, quels qu’ils soient, parnassiens, cabaneristes ou autres : je ne veux plus connaître que juste de quoi emplir cette maison de Socrate qui s’appelle l’amitié. […]” (Germain Nouveau, Correspondance)

Lecture. Schnock n° 22 (La Tengo, mars 2015; 176 p., 14,50 €).

Françoise Hardy.

VENDREDI.

                  Lecture. Tue-moi (Hit Me, Lawrence Block, 2013 pour l’édition originale, Gallimard, coll. Série Noire, 2017 pour la traduction française, traduit de l’américain par Sébastien Raizer; 336 p., 19 €).

Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Aurélie Valognes, Au petit bonheur la chance, Mazarine, 2018.

Le cabinet de curiosités du notulographe. Le beaujolais nouveau est arrivé.

815 (6)-min  815 (7)-min

Liège (Belgique), photo de Jean-François Fournié, 27 septembre 2014 / Chamonix-Mont-Blanc (Haute-Savoie), photo de l’auteur, 11 juillet 2017

SAMEDI.

Films vus. Mon poussin (Frédéric Forestier, France, 2017)

La Taverne de l’Irlandais (Donovan’s Reef, John Ford, É.-U., 1963)

Le Fidèle (Michaël R. Roskam, Belgique – France – Pays-Bas, 2017)

Scaramouche (George Sidney, É.-U., 1952)

  Jalouse (David & Stéphane Foenkinos, France, 2017)

  Esther et le Roi (Esther and the King, Raoul Walsh, É.-U., 1960)

Whiplash (Damien Chazelle, É.-U., 2014).

              Invent’Hair, bilan d’étape. Bilan établi au stade de 4300 salons, atteint le 12 mai 2018.

Bilan géographique.  

Classement général par pays.

  1. France : 3586 (+ 80)
  2. Espagne : 169 (=)
  3. Royaume-Uni : 82 (+ 1)
  4. Belgique : 59 (=)
  5. Italie : 51 (=)
  6. États-Unis : 45 (=)
  7. Portugal : 37 (+ 12)
  8. Danemark : 34 (=)
  9. Allemagne : 30 (+ 7)
  10. Suisse : 26 (+ 1)

Le Portugal dépasse le Danemark, l’Allemagne passe devant la Suisse.

Classement général par régions (France).

1. Rhône-Alpes : 645 (+ 2)
2. Île-de-France : 555 (+ 1)
3. Provence-Alpes-Côte-d’Azur : 281 (=)
4. Languedoc-Roussillon : 279 (=)
5. Lorraine : 271 (+ 4)
6. Midi-Pyrénées : 222 (+ 2)
7. Pays de la Loire : 141 (=)
“. Bretagne : 141 (=)
9. Bourgogne : 134 (=)
10. Centre : 124 (+ 1)

Pas de mouvement dans le top 10 où l’on progresse au compte-gouttes. Plus loin, on se remue d’avantage : 11 salons en Limousin et en Poitou-Charentes, 12 salons en Aquitaine, et 32 en Picardie, une région qui passe de la 20e à la 17e place.

Classement général par départements (France).

1. Seine (Paris) : 446 (+ 1)
2. Rhône : 326 (+ 2)
3. Vosges : 152 (+ 2)
4. Loire-Atlantique : 111 (=)
5. Pyrénées-Orientales : 92 (=)
6. Loire : 91 (=)
7. Meurthe-et-Moselle : 84 (+ 1)
8. Alpes-Maritimes : 76 (=)
9. Bouches-du-Rhône : 72 (=)
“. Saône-et-Loire : 72 (=)

Là aussi, il faut regarder vers le bas pour trouver des changements notables : 27 salons de mieux pour l’Oise qui bondit de la 72à la 24e place.

Classement général par communes.

1. Paris : 446 (+ 1)
2. Lyon : 150 (+ 1)
3. Nantes : 57 (=)
4. Barcelone : 55 (=)
5. Nancy : 48 : (+ 1)
6. Épinal : 41 (+ 1)
7. Nice : 36 (=)
8. Marseille : 29 (=)
9. Copenhague : 24 (=)
“. Villeurbanne : 24 (=)

Compiègne, précédemment 95e, arrive à la 12e place avec 21 salons (+ 15). Karlsruhe (12 salons) et Crépy-en-Valois (7) sont les entrées les plus spectaculaires dans un classement qui compte aujourd’hui 1588 communes.

Bilan humain.

Nous nous étions arrêtés à la 20e place. Poursuivons notre exploration des étages inférieurs.

21. Caroline Didion : 28 (=)
22. Laurence Bessac : 27 (+ 1)
23. Christiane Larocca : 25 (=)
24. Cecilia Howson : 24 (+ 1)
25. Victorio Palma : 23 (=)
26. Martine Sonnet : 22 (=)
27. Noémie Fiore : 20 (=)
28. Danielle Constantin : 18 (=)
“. Sibylline : 18 (=)
30. Christine Gérard : 17 (=)

Étude de cas. Enseigne énigmatiques.

815 (2)-min  815 (3)-min

Paris (Seine), rue Édouard-Manet, photo de Jean-Damien Poncet, 24 avril 2016 / Orléans (Loiret), photo de Christiane Larocca, 16 juillet 2016

815 (4)-min  815 (5)-min

Ixelles (Belgique), photo de François Golfier, 15 septembre 2016 / Paris (Seine), rue de la Glacière, photo de Jean-Damien Poncet, 18 septembre 2016

IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 9 avril 2017. 101 km. (32566 km).

815 (8)-min

1999 habitants

   Devant la porte du cimetière, le monument se présente comme un mur de granit gris avec, au centre, une colonne sur laquelle se détache une croix chrétienne. L’esplanade est pavée, entourée d’une guirlande d’ogives grises avec, de chaque côté, un parterre de tulipes dont certaines sont déjà fleuries. A gauche, un mât avec le drapeau tricolore. Au-dessus des listes de noms, dans des espèces de niches, des bas-reliefs de cuivre (?) représentant des scènes de guerre. Une gerbe “A Nos Camarades A.F.N.”, fanée, a été déposée. Les noms sont inscrits sur huit colonnes : les cinq premières sont consacrées à 14-18, les trois autres à 39-45, à l’exception des deux derniers noms qui concernent l’Algérie.

815 (1)-min

À nos enfants

Morts pour la France

1914-1918

et

1939-1945

   Colonne 1 : 14 noms d’AMBIEHL Camille à COLLE Émile

Colonne 2 : 14 noms de CREUSOT Camille à GARNIER Émile

Colonne 3 : 14 noms de GÉHIN Charles à MARCHAL Charles

Colonne 4 : 14 noms de MARCHAL Joseph à REMY Camille

Colonne 5 : 11 noms de REMY Camille Joseph à WELKER Albert

Colonne 6 : 13 noms de CHEVRIER Camille à HANS Léonie

Colonne 7 : 13 noms de HOFFNER Roland à PARMENTIER Richard

Colonne 8 : 8 noms de PAROT Charles à MILLOTTE Paul

Poil et plume. “Disant cela, il tourne autour d’elle et, brusque, il lui arrache son foulard… Tout s’explique alors d’un seul coup ! Tondue elle est cette pauvre môme… rasibus… enfin des tifs repoussés de huit jours à peine ! Ça surprend toujours une tête de femme tondue… on arrive pas à s’y habituer.” (Alphonse Boudard, Les Matadors)

Bon dimanche,

Philippe DIDION

 

 

 

 

 

 

 

11 novembre 2018 – 814

MARDI.
            Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Donato Carrisi, Tenebra Roma, Le Livre de poche, 2018.
MERCREDI.
                  Éphéméride.
                                      « À : 8 Craigie Cercle, ap 35, Cambridge, Mass.
Springfield
7-XI-42
Mon amour,
J’ai été accueilli à la gare de Springfield par le secrétaire du Club (qui m’a emmené le lendemain voir la maison et la tombe de Lincoln) – un mélancolique horriblement silencieux d’allure quelque peu cléricale, muni d’un petit stock de questions automatiques qu’il a vite épuisé. C’est un célibataire d’un certain âge et sa profession consiste à être le secrétaire de plusieurs clubs de Springfield. Il ne s’est animé et ses yeux n’ont brillé qu’une seule fois – quand il s’est terriblement inquiété en voyant que la hampe du drapeau devant le mausolée de Lincoln avait été remplacée par une nouvelle, plus longue. Il s’est avéré que c’était son hobby – et même plus, la passion de sa vie – les hampes de drapeaux. Il a poussé un soupir de soulagement quand le gardien lui a fourni l’information précise – 70 feet – car le mât qu’il a dans son jardin a tout de même 10 feet de plus. Il a aussi été très rassuré quand je lui ai dit qu’à mon avis, le haut de la hampe déviait de la verticale. Il l’a longuement tâtée, a regardé vers le haut d’un air soucieux et est enfin arrivé à la conclusion qu’elle ne faisait même pas 70 feet et que son inclinaison n’était pas une illusion d’optique, mais un fait. Il économise pour s’acheter une hampe de 100 feet. Chponka, à en juger par son rêve, souffrait du même complexe, et le Dr Freud aurait eu des choses intéressantes à dire à ce sujet.” (Vladimir Nabokov, Lettres à Véra)
JEUDI.
          Vie littéraire. Parmi les lauréats des prix littéraires décernés cette semaine (Goncourt, Femina, Renaudot, Médicis, Décembre…), on compte un Spinalien et un notulien, ce qui donne deux bonnes raisons de se réjouir.
VENDREDI.
                  Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Aurélie Valognes, En voiture, Simone !, Le Livre de poche, 2017.
                  Le cabinet de curiosités du notulographe. Parlons chiffons.

814 (1)-min  814 (2)-min

Crépy-en-Valois (Oise), photo de Jean-Damien Poncet, 29 avril 2018 / Bordeaux (Gironde), photo de Gérard Luraschi, 9 mars 2018
SAMEDI.
              Films vus. Aux postes de combat (The Bedford Incident, James B. Harris, R.-U. – É.-U., 1965)
                               K.O. (Fabrice Gobert, France, 2017)
                               Au diable la vertu (Jean Laviron, France, 1953)
                               Le Sens de la fête (Olivier Nakache & Éric Toledano, Belgique – Canada – France, 2017)
                               Mariées mais pas trop (Catherine Corsini, France – Belgique, 2003)
                               Ôtez-moi d’un doute (Carine Tardieu, France-Belgique, 2017)
                               Le Come back (Music and Lyrics, Marc Lawrence, É.-U., 2007).
              L’Invent’Hair perd ses poils.
814 (2a)-min  814 (1a)-min
Toulouse (Haute-Garonne), photo de Clotilde Eav, 16 mars 2011, Sault (Vaucluse), photo d’Hervé Bertin, 10 juin 2013
              IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 26 mars 2017. 73 km. (32465 km).
814-min
168 habitants
   Pas d’église, pas de cimetière, pas de monument aux morts visible. Pour un numéro publié un 11 novembre, ce n’est pas fort.
              Poil et pellicule.
814 (4)-min  814 (3)-min
Baxter (Jérôme Boivin, France, 1989)
Bon dimanche,
Philippe DIDION

4 novembre 2018 – 813

LUNDI.
           Lecture. Histoires littéraires n° 67 (Du Lérot éditeur, juillet-août-septembre 2016; 200 p., 25 €).
                         Dossier Glatigny.
           Lecture. Histoires littéraires n° 68 (Du Lérot éditeur, octobre-novembre-décembre 2016; 176 p., 25 €).
                         Dossier La musique et les lettres.
MERCREDI.
                  Courriel. Une demande d’abonnement aux notules.
                  Éphéméride.
                                      « 31 octobre [1895]
Huysmans a remarqué la mort de Chartres. M. Belnoue lui a dit que le caractère du Beauceron, c’est l’apathie.
Le romancier aime beaucoup la crypte où nous sommes descendus. Il y a là “des odeurs de très vieilles huiles” qui le ravissent.” (Abbé Mugnier, Journal 1879-1939)
VENDREDI.
                  Football. SA Spinalien – Schiltigheim 1 – 0.
                  Le cabinet de curiosités du notulographe. Transparence poétique.

813 (2)-min  813 (1)

Plombières-les-Bains (Vosges), photo de l’auteur, 25 mai 2017 / Vincennes (Val-de-Marne), photo de Jean-François Fournié, 13 octobre 2017
SAMEDI.
              Films vus pendant la semaine.
                                                               Oui, mais… (Yves Lavandier, France, 2001)
                                                               Les Grands Esprits (Olivier Ayache-Vidal, France, 2017)
                                                               Les Mains d’Orlac (The Hands of Orlac, Edmond T. Gréville, France – R.-U., 1960)
                                                               L’Atelier (Laurent Cantet, France, 2017)
                                                               Le Grand Bain (Gilles Lellouche, France, 2018)
                                                               Hot Spot (The Hot Spot, Dennis Hopper, É.-U., 1990)
                                                               Mise à mort du cerf sacré (The Killing of a Sacred Deer, Yorgos Lanthimos, R.-U. – Irlande – É.-U., 2017).
              L’Invent’Hair perd ses poils.
 813 (3)-min  813 (4)-min
Gérone (Catalogne), photo de Marc-Gabriel Malfant, 29 mars 2011 / Olot (Catalogne), photo du même, 30 mars 2012
              Poil et plume. “J’oubliais un détail : en aucun moment de l’année, Grimod ne portait de chapeau. Le monument qu’il avait sur la tête lui en tenait lieu et le mettait en même temps à l’abri des rhumes de cerveau qui guettent par les grands froids les imprudents sans coiffure.
Un soir à l’Opéra, où notre financier fréquentait assidûment, son toupet, bien que très connu, fit encore une fois sensation. L’artiste capillaire qui en était chargé et qui n’était autre que Léonard Autier, l’illustre Léonard, le coiffeur de Marie-Antoinette en personne, avait réussi à l’exhausser encore de plusieurs pouces. Aveugle qui ne le voyait pas ! Il se dressait en pyramide au-dessus de l’amphithéâtre où Grimod, toujours impassible, avait pris place.” (Charles Normand, Les Amusettes de l’Histoire)
Bon dimanche,
Philippe DIDION