18 novembre 2018 – 815

LUNDI.

En direct de l’IPAD. « Pas d’église, pas de cimetière, pas de monument aux morts visible. Pour un numéro publié un 11 novembre, ce n’est pas fort », écrivait-on dans le dernier numéro. “T’es viré”, me lance un notulien canal Robespierre. Mais l’IPAD must go on, je ravale ma déception et prends la route de Rouvres-en-Xaintois pour le nourrir. Route qui passe par Ramecourt, où, miracle du 11 novembre, le monument est cette fois bien visible, grâce aux drapeaux, aux bougies et aux fleurs qui le décorent. C’est une petite niche, au bord de la route principale, difficile à repérer en temps normal. Le mal est réparé. Moralité : pour être sûr de ne rien rater, il aurait fallu ne pratiquer l’IPAD que les 11 novembre, ce qui m’aurait donné du grain à moudre pendant un peu plus de 500 ans.

PB110600-min

MARDI.

La vie en jaune. En déambulant ces jours-ci, je m’aperçois qu’un grand nombre de conducteurs ont placé en évidence leur gilet de sécurité sur le tableau de bord de leur véhicule, en préparation d’une action de protestation prévue pour la fin de semaine. Je n’ai pas l’intention de prendre part à celle-ci mais quand bien même l’aurais-je, je n’exposerais pas ainsi mon gilet jaune. Je n’oserais même pas l’enfiler en cas d’accident, préférant périr écrasé plutôt que de le voir souillé – raison pour laquelle, d’ailleurs, je le garde at home. Il s’agit en effet d’une pièce de collection, la pièce majeure, et même unique, de ma collection de gilets jaunes, obtenue à grand renfort d’achat et de mastication d’une variété de camembert.

815-min

MERCREDI.

  Éphéméride. Paul Verlaine à Edmond Lepelletier

“Rethel, mercredi 14 novembre [1877]

[…] Tu m’écriras au Collège Notre-Dame, Rethel (Ardennes) et ne communiqueras mon adresse à personne.

Ma famille, M. Istace et Nouveau sont les seuls à Paris à connaître mon actuelle Thébaïde. Donc, motus, même aux anciens camarades, quels qu’ils soient, parnassiens, cabaneristes ou autres : je ne veux plus connaître que juste de quoi emplir cette maison de Socrate qui s’appelle l’amitié. […]” (Germain Nouveau, Correspondance)

Lecture. Schnock n° 22 (La Tengo, mars 2015; 176 p., 14,50 €).

Françoise Hardy.

VENDREDI.

                  Lecture. Tue-moi (Hit Me, Lawrence Block, 2013 pour l’édition originale, Gallimard, coll. Série Noire, 2017 pour la traduction française, traduit de l’américain par Sébastien Raizer; 336 p., 19 €).

Épinal – Châtel-Nomexy (et retour). Aurélie Valognes, Au petit bonheur la chance, Mazarine, 2018.

Le cabinet de curiosités du notulographe. Le beaujolais nouveau est arrivé.

815 (6)-min  815 (7)-min

Liège (Belgique), photo de Jean-François Fournié, 27 septembre 2014 / Chamonix-Mont-Blanc (Haute-Savoie), photo de l’auteur, 11 juillet 2017

SAMEDI.

Films vus. Mon poussin (Frédéric Forestier, France, 2017)

La Taverne de l’Irlandais (Donovan’s Reef, John Ford, É.-U., 1963)

Le Fidèle (Michaël R. Roskam, Belgique – France – Pays-Bas, 2017)

Scaramouche (George Sidney, É.-U., 1952)

  Jalouse (David & Stéphane Foenkinos, France, 2017)

  Esther et le Roi (Esther and the King, Raoul Walsh, É.-U., 1960)

Whiplash (Damien Chazelle, É.-U., 2014).

              Invent’Hair, bilan d’étape. Bilan établi au stade de 4300 salons, atteint le 12 mai 2018.

Bilan géographique.  

Classement général par pays.

  1. France : 3586 (+ 80)
  2. Espagne : 169 (=)
  3. Royaume-Uni : 82 (+ 1)
  4. Belgique : 59 (=)
  5. Italie : 51 (=)
  6. États-Unis : 45 (=)
  7. Portugal : 37 (+ 12)
  8. Danemark : 34 (=)
  9. Allemagne : 30 (+ 7)
  10. Suisse : 26 (+ 1)

Le Portugal dépasse le Danemark, l’Allemagne passe devant la Suisse.

Classement général par régions (France).

1. Rhône-Alpes : 645 (+ 2)
2. Île-de-France : 555 (+ 1)
3. Provence-Alpes-Côte-d’Azur : 281 (=)
4. Languedoc-Roussillon : 279 (=)
5. Lorraine : 271 (+ 4)
6. Midi-Pyrénées : 222 (+ 2)
7. Pays de la Loire : 141 (=)
“. Bretagne : 141 (=)
9. Bourgogne : 134 (=)
10. Centre : 124 (+ 1)

Pas de mouvement dans le top 10 où l’on progresse au compte-gouttes. Plus loin, on se remue d’avantage : 11 salons en Limousin et en Poitou-Charentes, 12 salons en Aquitaine, et 32 en Picardie, une région qui passe de la 20e à la 17e place.

Classement général par départements (France).

1. Seine (Paris) : 446 (+ 1)
2. Rhône : 326 (+ 2)
3. Vosges : 152 (+ 2)
4. Loire-Atlantique : 111 (=)
5. Pyrénées-Orientales : 92 (=)
6. Loire : 91 (=)
7. Meurthe-et-Moselle : 84 (+ 1)
8. Alpes-Maritimes : 76 (=)
9. Bouches-du-Rhône : 72 (=)
“. Saône-et-Loire : 72 (=)

Là aussi, il faut regarder vers le bas pour trouver des changements notables : 27 salons de mieux pour l’Oise qui bondit de la 72à la 24e place.

Classement général par communes.

1. Paris : 446 (+ 1)
2. Lyon : 150 (+ 1)
3. Nantes : 57 (=)
4. Barcelone : 55 (=)
5. Nancy : 48 : (+ 1)
6. Épinal : 41 (+ 1)
7. Nice : 36 (=)
8. Marseille : 29 (=)
9. Copenhague : 24 (=)
“. Villeurbanne : 24 (=)

Compiègne, précédemment 95e, arrive à la 12e place avec 21 salons (+ 15). Karlsruhe (12 salons) et Crépy-en-Valois (7) sont les entrées les plus spectaculaires dans un classement qui compte aujourd’hui 1588 communes.

Bilan humain.

Nous nous étions arrêtés à la 20e place. Poursuivons notre exploration des étages inférieurs.

21. Caroline Didion : 28 (=)
22. Laurence Bessac : 27 (+ 1)
23. Christiane Larocca : 25 (=)
24. Cecilia Howson : 24 (+ 1)
25. Victorio Palma : 23 (=)
26. Martine Sonnet : 22 (=)
27. Noémie Fiore : 20 (=)
28. Danielle Constantin : 18 (=)
“. Sibylline : 18 (=)
30. Christine Gérard : 17 (=)

Étude de cas. Enseigne énigmatiques.

815 (2)-min  815 (3)-min

Paris (Seine), rue Édouard-Manet, photo de Jean-Damien Poncet, 24 avril 2016 / Orléans (Loiret), photo de Christiane Larocca, 16 juillet 2016

815 (4)-min  815 (5)-min

Ixelles (Belgique), photo de François Golfier, 15 septembre 2016 / Paris (Seine), rue de la Glacière, photo de Jean-Damien Poncet, 18 septembre 2016

IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 9 avril 2017. 101 km. (32566 km).

815 (8)-min

1999 habitants

   Devant la porte du cimetière, le monument se présente comme un mur de granit gris avec, au centre, une colonne sur laquelle se détache une croix chrétienne. L’esplanade est pavée, entourée d’une guirlande d’ogives grises avec, de chaque côté, un parterre de tulipes dont certaines sont déjà fleuries. A gauche, un mât avec le drapeau tricolore. Au-dessus des listes de noms, dans des espèces de niches, des bas-reliefs de cuivre (?) représentant des scènes de guerre. Une gerbe “A Nos Camarades A.F.N.”, fanée, a été déposée. Les noms sont inscrits sur huit colonnes : les cinq premières sont consacrées à 14-18, les trois autres à 39-45, à l’exception des deux derniers noms qui concernent l’Algérie.

815 (1)-min

À nos enfants

Morts pour la France

1914-1918

et

1939-1945

   Colonne 1 : 14 noms d’AMBIEHL Camille à COLLE Émile

Colonne 2 : 14 noms de CREUSOT Camille à GARNIER Émile

Colonne 3 : 14 noms de GÉHIN Charles à MARCHAL Charles

Colonne 4 : 14 noms de MARCHAL Joseph à REMY Camille

Colonne 5 : 11 noms de REMY Camille Joseph à WELKER Albert

Colonne 6 : 13 noms de CHEVRIER Camille à HANS Léonie

Colonne 7 : 13 noms de HOFFNER Roland à PARMENTIER Richard

Colonne 8 : 8 noms de PAROT Charles à MILLOTTE Paul

Poil et plume. “Disant cela, il tourne autour d’elle et, brusque, il lui arrache son foulard… Tout s’explique alors d’un seul coup ! Tondue elle est cette pauvre môme… rasibus… enfin des tifs repoussés de huit jours à peine ! Ça surprend toujours une tête de femme tondue… on arrive pas à s’y habituer.” (Alphonse Boudard, Les Matadors)

Bon dimanche,

Philippe DIDION

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s