26 juillet 2020 – 892

N.B. Le prochain numéro des notules sera servi le dimanche 16 août 2020.

DIMANCHE.
                   Bestiolaire de Saint-Jean-du-Marché. Identification d’une Mouche dorée.
LUNDI.
           Bestiolaire de Saint-Jean-du-Marché. Identification d’un Fadet commun.
MARDI.
            Lecture. Le Loup dans la bergerie (Bukken til havresekken, Gunnar Staalesen, Gyldendal Norsk Forlag AS, 1977 pour l’édition originale, Éditions du Rocher, 1994 pour la traduction française, rééd. Gallimard, Folio policier n° 332, 2004, traduit du norvégien par Olivier Gouchet; 320 p., s.p.m.).
                          Il faut voir les polars de Gunnar Staalesen comme des exercices de style effectués en hommage aux maîtres américains de l’après-guerre. Varg Veum, détective privé de Bergen (Norvège), dans son bureau poussiéreux, avec son manque de clients, son goût pour la bagarre, sa descente d’aquavit, ses déboires familiaux et sa perspicacité, est le décalque des ténors de la Série noire. Ici, Staalesen ajoute encore une touche au tableau en imaginant une intrigue embrouillée à souhait à laquelle, comme souvent chez Chandler, on ne comprend strictement rien. On n’en veut pas pour autant à l’auteur, capable de faire oublier ce travers par une écriture souvent inventive et drôle.
MERCREDI.
                  Lecture. B-17G (Pierre Bergounioux, Les Flohic éditeurs, 2001 pour l’édition originale, rééd. Argol, coll. Poche, 2016; 96 p., 8 €).
                                Les éditions Flohic n’ont vécu que de 1990 à 2006 mais elles resteront dans les mémoires (dans la mienne tout au moins) pour avoir publié deux livres : Le Patrimoine de la SNCF et des chemins de fer français et ce B-17G. On sait Bergounioux intéressé par tout ce qui est technique : le machinisme agricole, dont il a fait un livre et dont les éléments servent de points de départ à ses sculptures, l’automobile, l’aviation. Le B-17G est une forteresse volante américaine qui a participé, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, aux raids sur l’Allemagne. Bergounioux installe le lecteur à l’intérieur de l’avion et lui fait vivre une mission de bombardement. Le procédé est magistral, l’effet saisissant, le résultat d’autant plus inattendu que l’auteur ne manque pas d’inscrire ce fait de guerre dans la littérature. Les aviateurs sont américains, ce qui conduit à Hemingway, à Faulkner, et à Melville dans un parallèle entre l’avion et le baleinier de Moby Dick, parallèle développé par Pierre Michon dans une postface lumineuse. Quand Benoît Howson m’a offert son livre sur le Lancaster tombé à Renauvoid, je lui ai donné, potlatch oblige, B-17G : les deux livres sont en parfaite résonance.
                  Éphéméride. “22 juillet [1887].
Je ne me sens jamais assez mûr pour une œuvre forte. Apparemment, j’attends de tomber en ruine.
L’amour d’une vierge est aussi assommant qu’un appartement neuf. Il semble qu’on essuie les plâtres. Il est vrai qu’on n’a pas à redouter les germes maladifs, pestilentiels, d’un autre locataire.
La mer, en grande artiste, tue pour tuer, et rejette aux rochers ses débris, avec dédain.” (Jules Renard, Journal)
VENDREDI.
                  Lecture. La Princesse du sang (Jean-Patrick Manchette, Gallimard, coll. Quarto, “Romans noirs”, 2005; 1344 p., 29,50 €).
                                Fragments inédits.
                  Le cabinet de curiosités du notulographe. Du bon usage de la cédille.

892 (1)-min 892 (2)-min

Anost (Saône-et-Loire), photos de l’auteur, 11 & 14 avril 2019
SAMEDI.
               Lecture. Ximénès Malinjoude (Marcel Jouhandeau, Éditions de la Galerie Simon, 1927; rééd. in “Chaminadour, contes nouvelles et récits”, Gallimard 2006, coll. Quarto; 1540 p., 29,90 €).
               Bestiolaire de Saint-Jean-du-Marché. Identification d’une Coccinelle asiatique et d’un Paon du jour.
               Films vus. Chamboultout (Éric Lavaine, France – Belgique, 2019)
                                Le Gouffre aux chimères (Ace in the Hole, Billy Wilder, É.-U., 1951)
                                Galveston (Mélanie Laurent,  É.-U., 2018)
                                La Ferme des sept péchés (Jean Devaivre, France, 1949)
                                El reino (Rodrigo Sorogoyen, Espagne – France, 2018)
                                Exodus (Otto Preminger, É.-U., 1960).
               L’Invent’Hair perd ses poils.
892-min 892 (3)-min
Alfortville (Val-de-Marne), photo de Pierre Cohen-Hadria, 30 juillet 2011 / Mandelieu-La Napoule (Alpes-Maritimes), photo de l’auteur, 16 avril 2012
               IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 22 avril 2019. 68 km. (36 896 km).
892 (8)-min
132 habitants
   Pas de monument aux morts visible. Ce qui s’en rapproche le plus est la tombe de Louis Coudret, encadrée par deux croix : celle de Louis COUDRET lui-même (2e Canonnier Servant 1er RAC mort pour la France le 27.08.1914) et celle de Nicolas PRÊTRE (Trompette 1er RAC mort pour la France le 26.08.1914).
892 (9)-min
   Il existe aussi une plaque dans l’église, aujourd’hui fermée mais dont Bernard Visse nous avait envoyé la photo en 2011. Curieusement, Coudret et Prêtre ne figurent pas sur la liste des victimes.
892 (7)-min
               Poil et pellicule.
892 (4)-min 892 (5)-min
892 (6)-min
Gran Torino (Clint Eastwood, Allemagne – É.-U., 2008)
Bon dimanche,
Philippe DIDION

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s