29 mai 2022 – 973

DIMANCHE.

Courriel.

Une demande de désabonnement aux notules.

MERCREDI.

Éphéméride.               

“Pékin, 25 mai 1917.

“Mère chérie,

J’ai été découragé ces jours-ci d’apprendre que nos deux derniers courriers nous étaient renvoyés. Les Anglais font maintenant passer leurs lettres par le Canada. Nous allons reprendre la voie de Suez.

Je confie à la Valise une caissette légère qui vous portera une bien menue chose de votre fils : trois petits objets de cloisonné en vieil émail authentique du XVe siècle chinois. Leur patine naturelle en dégradé vous fera songer à certaines études peu connues que vous aimiez de mon vieil ami Odilon Redon. […]” (Saint-John Perse, Lettres)                 

Lecture.

L’Âge d’homme (Michel Leiris, Gallimard, 1939, rééd. Bibliothèque de la Pléiade n° 600, 2014; 1402 p. 75 €).

Curiosité. “La fréquentation d’un bizarre personnage nouvellement survenu dans notre groupe – séminariste défroqué qui était un mythomane doublé d’un aventurier – acheva de me faire perdre pied.” On reconnaît, dans ce portrait express, la figure d’Ernest Gengenbach, notre vieille connaissance qui fait l’objet d’une note développée. On savait que Michel Leiris avait croisé sa route : dans une lettre à Jacques Baron du 26 juillet 1925, il le décrivait déjà comme “un prêtre défroqué très sympathique mais probablement fou.”

JEUDI.

En feuilletant Livres Hebdo.

James Sacré, Brouettes, Obsidiane, 2022; 52 p., 13 €. “Recueil de poèmes autour de la brouette.”

VENDREDI.

Le cabinet de curiosités du notulographe.

Deux fois rien.

Saint-Germain-du-Bel-Air (Lot), photo de Dominique Renaux, 14 juillet 2018

Sippenaeken (Belgique), photo de Jean-François Fournié, 30 août 2021

Lecture.

La Sainte Touche (Djamel Cherigui, Jean-Claude Lattès, coll. La Grenade, 2021; 224 p., 19 €).                      

Roman sélectionné pour le Prix René-Fallet 2022.                 

Courriel.

Une demande d’abonnement aux notules.

SAMEDI.            

Films vus.

  • Douce (Claude Autant-Lara, France, 1943)
  • Le Charlatan (Nightmare Alley, Edmund Goulding, É.-U., 1947)                             
  • C’est la vie (Julien Rambaldi, France – Belgique, 2020)                             
  • Quelqu’un de bien (Patrick Timsit, France, 2002)                             
  • The Trip (I onde dager, Tommy Wirkola, Norvège, 2021).            

Football.

SA Spinalien – Auxerre B 3 – 0.            

L’Invent’Hair perd ses poils.

Gien (Loiret), photo de Pierre Cohen-Hadria, 27 mai 2012

La Bâthie (Savoie), photo de Sylvie Bernasconi, 31 octobre 2017            

IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental).

6 mai 2021. 116 km. (40 760 km).

100 habitants

L’herbe est bien verte sur le flanc de l’église où une dalle de ciment supporte un monument tout blanc, entouré d’une lourde chaîne. Le sommet de l’obélisque est couvert d’un drapé, deux drapeaux, véritables ceux-ci, sont dressés sur les côtés.

À nos morts glorieux

HOCQUARD Lucien . Nancy 22 7bre 1914

RICHARD Charles . Guillaucourt 1r 8bre

GENION Victor . Bs-Le-Prêtre 20vier 1915

ARNOULD Paul . Neuvele St Vaast 9 mai

ARNOULD Albert . Carency 19 mai

FLOGNY Thdore .  Ablain-St Nazaire 26 mai

GALLOIS Chles . Hopl Gama Toul 27 mai

BROUSSIER Henri . Bs-le-Prêtre 31 mai

PINOT Georges . Gambigneulles 6 juilt

Gauche :

DERUF Paul . Lingekopf 2 août 1916

JUSSOT Louis . Souain 8 octobre

JUSSOT Henri . Aubigny 17 octobre

JUSSOT Émile . Jouy 5 mai 1917

LEVIEUX Cles . Htal Necker Paris 9 mai 1918

MOUGINOT Paul . Eve 23 mai

RICHARD Henri . Ridge-Wood 8 juin

FLOGNY Denis . Côte 17 Oise 11 juin

HUGUES René . Lieut Méry Courcelles 11 juin

Droite : une plaque pour les trois victimes de la guerre 39-45.

Le monument est signé : Genion (qui est le nom d’une des victimes) à Sauville.            

Poil et pellicule.

Fahrenheit 451 (François Truffaut, R.-U., 1966)

Bon dimanche,

Philippe DIDION