6 janvier 2019 – 821

LUNDI.

Lecture. Histoires littéraires n° 71 (Du Lérot éditeur, juillet-août-septembre 2017; 120 p., 25 €).

MARDI.

Bilan annuel 2018.

* 126 livres lus (- 2 par rapport à 2017)

* 304 films vus (+ 10)

* 403 abonnés aux notules courriel + 5 abonnés internet + 1 abonnée papier = 409 (- 2)

Chantiers littéraires :

* 500 volumes étudiés dans l’Atlas de la Série Noire (+ 5, fin de l’étude du corpus)

* 413 communes visitées (+ 29) d’Ableuvenettes (Les) à Rozières-sur-Mouzon dans le cadre de l’Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental

* 305 photos de Bars clos (+ 8)

* 1330 tableaux commentés dans la Mémoire louvrière (=)

                                          * 646 publicités murales et enseignes peintes photographiées (+ 21)

* 4060 photographies de salons de coiffure pour l’Invent’Hair (+ 286)

                                          * 196 frontons d’école photographiés pour un Aperçu d’épigraphie républicaine (+ 2)

* 110 Lieux où j’ai dormi retrouvés ou ajoutés et photographiés (+ 1)

                                          Parutions :

* Bulletin de l’Association Georges Perec n° 72, juin 2018

* « IPAD coté », Les Refusés n° 20, dossier « Un pas de côté », Nancy, septembre 2018.

* Notes de lecture, Histoires littéraires n° 74 (Du Lérot éditeur, avril – mai – juin 2018)

Mentions :

* Bruno Montpied, Le Gazouillis des éléphants, Éditions du Sandre, 2017

* Librairie du Scalaire, Lyon (Rhône), catalogue 2018-3

Contributions (anonymes) :

* Schnock n° 27 (La Tengo, juin 2018)

* Le Canard enchaîné n° 5101 (1er août 2018)

* Schnock n° 28 (La Tengo, septembre 2018)

Internet :

* Bulletin Flaubert n° 194, 12 janvier 2018 http://flaubert.univ-rouen.fr/bulletin/vient_de_paraitre/partie_00.php

* L’Oreille tendue (Benoît Melançon), 10 décembre 2017 http://urlz.fr/6vfZ et 11 novembre 2018 https://urlz.fr/8biA

* L’Alamblog (Éric Dussert), “Gengenbach comme Bloy”, 2 novembre 2018 https://urlz.fr/8aon

Précision concernant la politique photographique des notules :

* Les notuliens contribuent de façon efficace à l’avancée des chantiers photographiques qui meublent nos livraisons dominicales : le cabinet de curiosités et l’Invent’Hair leur doivent beaucoup, sans parler des aptonymes ou de la rubrique Poil et plume. Merci. Une précision s’impose toutefois : ne sont acceptés que les clichés dûment localisés, pris “en vrai”, à l’aide d’un appareil idoine ou d’un téléphone de poche. Les photos issues de sites internet ou de réseaux plus ou moins sociaux ne sont pas homologuées.

Appel :

* Le début de l’année est généralement propice aux bonnes résolutions. Si parmi ces résolutions figure celle de ne plus vous laisser importuner par des messages électroniques antédiluviens, pesants, inutiles, creux, mal écrits, pompeux, j’en passe, et si vous vous apercevez tout à coup que les notules correspondent à l’une des catégories précitées, inutile d’engorger les tuyaux pour rien : un simple mot « stop » en réponse à ce numéro mettra fin à votre abonnement.

MERCREDI.

Éphéméride.

“Aux armées, 2 janvier 1916.

Mon cher Toulet,

[…] Je suis ravi, cher ami, de vous avoir distrait, si j’y ai réussi, avec ces notes du Temps ! Et si je n’y ai pas joint, depuis trop longtemps à mon gré, des nouvelles manuscrites à votre adresse, c’est que la vie que je mène est fort sotte, d’une part, si de l’autre elle est glorieuse. (Encore est-ce là une façon de parler, et peut-être un préjugé : car la gloire de ramasser du crottin dans des cours de ferme, et faire l’exercice dans un champ, ou se tapir dans des trous de rat, sous la sauvegarde de fils de fer, et d’y recevoir des bouts de ferraille chaude, c’est un sujet discutable, quand depuis six mois on mène ce métier.) Néanmoins, je suis, cher ami, enchanté de l’exercer, et de passer à travers la neige, le froid, la pluie, la boue, les puces, quelquefois les balles, la mauvaise humeur des uns et des autres, en conservant une humeur, pour ma part, charmante, beaucoup d’appétit, et une santé telle que je ne m’en suis jamais connu. […]” E. H. (Paul-Jean Toulet, “Lettres de P.-J. Toulet et d’Émile Henriot”, in Paul-Jean Toulet, Œuvres complètes)

Obituaire. Lisant un tas de journaux en retard, j’apprends dans un numéro du Monde de la semaine dernière la mort de Claude Mesplède, à qui je dois l’essentiel de mes connaissances en matière de polar grâce à son énorme Dictionnaire des littératures policières.

VENDREDI.

Le cabinet de curiosités du notulographe. Psittacisme funéraire.

821 (3)-min  821 (2)-min  821 (4)-min  821 (1)-min

Vosges Matin 21 décembre 2009 / 18 octobre 2015 / 29 mars 2017 / 16 août 2017

SAMEDI.

Films vus. Numéro une (Tonie Marshall, Belgique – France, 2017)

Les Malabars sont au parfum (Guy Lefranc, France, 1966)

Les Gardiennes (Xavier Beauvois, France – Suisse, 2017)

Dernier atout (Jacques Becker, France, 1942)

Jeune femme (Léonor Serraille, France – Belgique, 2017)

Une folle envie (Bernard Jeanjean, France, 2011).

L’Invent’Hair perd ses poils.

821 (6)-min  821 (5)-min

Bellignat (Ain), photo de Marc-Gabriel Malfant, 4 avril 2011 / Vincennes (Val-de-Marne), photo de Jean-François Fournié, 13 octobre 2017

IPAD (Itinéraire Patriotique Alphabétique Départemental). 12 novembre 2017. 39 km. (33020 km).

821 (7)-min

Commune de Xertigny

   Rasey a disparu du calendrier des postes mais figure toujours dans l’édition de 2006 qui me sert de feuille de route. Tant mieux, ça fait un lieu de plus à visiter et ça recule le moment où il faudra mettre le mot fin à ce chantier – moment que je redoute plus qu’on ne pourrait le croire. Cette disparition est d’autant plus dommageable que Rasey possède un monument aux morts, contrairement à ce que je pensais en m’y rendant, situé au milieu de son cimetière : il s’agit d’une plaque vissée sur la base d’une haute croix et ornée d’une cocarde du Souvenir Français et d’une palme métallique.

821 (8)-min

 Aux enfants

de la paroisse de Rasey

Morts au champ d’honneur

1914-1918

LAUNOY René

PELLETIER Louis

DAGNEAUX Arthur

BILQUEZ Marcel

ÉTIENNE Henri

ROBINET René

BRENIERE Jean

MUNIER Paul

BAUDOIN Léon

HUSSON Louis

PETITJEAN Georges

DROUOT Léon

QUENISSET Joseph

VIARD Georges

ALEXANDRE Georges

FOUCHECOURT Camille

JEANDEMANGE Henri

VAUTHIER Maurice

COLNOT Henri

GABRION Louis

PIROUE Henri

BEAUDOIN Marcel

LANGLOIS Joseph

MAROTEL Marcel

SAUNIER Albert

   À la base, une plaque porte les noms des victimes de 1939-45.

La commune de Xertigny, à laquelle Rasey est rattachée, n’a pas jugé bon de fleurir le monument pour le 11-novembre.

Poil et plume. “Le train roulait à nouveau, depuis à peu près quinze minutes, approchant souvent la vitesse de cent quatre-vingts kilomètres à l’heure. Après le départ de l’employé, la jeune femme ralluma toutes les lumières du compartiment. Elle ôta la serviette de sa tête et ses cheveux apparurent, trempés et bigarrés de jaune et de noir. La petite serviette était toute souillée de teinture noire. Au lavabo, la jeune femme acheva d’ôter la teinture noire de ses cheveux. Du grand sac de voyage, elle tira un petit séchoir. Auparavant elle avait posé sur le sol un appareil américain à piles, sur lequel étaient enfilés vingt bigoudis chauffants américains. Elle brancha le séchoir sur la prise du lavabo et sécha ses cheveux. À cause d’une transformation chimique réversible, l’axe rouge des bigoudis chauffants devint noir, signalant qu’ils avaient atteint une bonne température d’usage. La jeune femme blonde se débarrassa de la grande serviette qui gênait ses mouvements. Elle mit les vingt bigoudis dans ses cheveux.

Quand elle descendit du train à Bléville, la jeune femme était blonde et frisée comme un mouton.” (Jean-Patrick Manchette, Fatale)

Bon dimanche,

Philippe DIDION

 

 

Publicités

Une réflexion sur “6 janvier 2019 – 821

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s